Publié le 31 Juillet 2011

            Pour ériger un mur de clôture, remonter un mur de soutènement, bâtir un banc ou une table rustiques ou même se lancer dans la construction d’une cabane ou d’une capitelle, la maçonnerie en pierres sèches est une technique traditionnelle qui permet de renouer avec les savoir faire ancestraux. En une journée, les principes essentiels acquis, le stagiaire peut démarrer son projet.


Des moniteurs bénévoles expérimentés suivront le travail d’un petit groupe (3 ou DSCN39504 personnes) prenant en charge un mur de soutènement à hauteur d’homme sur quelques mètres ou, pour les plus expérimentés, un mur de clôture.

 

Le chantier aura été préparé auparavant par l’équipe d’encadrement, afin de privilégier  le s moments d’apprentissage les plus enrichissants pour les stagiaires. Notez que ce travail de préparation est une étape ingrate, ardue mais essentielle pour le bon déroulement du chantier.

 

L’inscription est obligatoire, le nombre de places limité à douze. Départ de la Maison cévenole.


Tarif 35 euros (25 euros pour les adhérents) comprenant l'adhésion et l’assurance, le repas de midi, la journée de formation et le livret technique remis en fin de journée. Prévoir des vêtements peu salissants, de bonnes chaussures, gants, chapeau et, éventuellement, un seau de maçon et une massette.  

 

RENSEIGNEMENTS / INSCRIPTIONS (obligatoires) :

Maison cévenole – 12, rue du Pont – 34610 St-Gervais-sur-Mare.

Tél : 04 67 23 68 88 – courriel : mc.stgervais@free.fr 

 

DATES :

* Les mardis 23 août et 6 septembre de 8h à 17h30. Lieu à préciser.


* Les mardis 20 et 27 septembre et mardi 4 octobre, de 8h à 17h30.

Lieu : GR 653. Réhabilitation d’une partie du chemin bordée de murs (commune de St-Gervais).

Rédigé par lamaisoncevenole

Publié le 31 Juillet 2011

 

Cet été, les archéologues sont de retour pour une nouvelle campagne de fouilles du 9 au 26 août 2011, menée par l'association le GRAl (Groupe de recherches archéologiques de Lavérune), avec l’aide de la région Languedoc Roussillon, de la DRAC et du conseil général de l’Hérault. Ce projet scientifique est porté par le CNRS d’Aix en Provence

 

La municipalité de Saint-Gervais participe à l’hébergement du groupe de travail. Les dix sept personnes qui assurent le chantier sont des bénévoles : les deux archéologues Isabelle Commandré et Franck Martin organisent le travail et forment les jeunes étudiants en archéologie et les passionnés qui vont rechercher les traces du passé sur le piton exposé toute la journée au soleil d’août.

Les fouilles porteront toujours sur l’ensemble du site et particulièrement sur le grand bâtiment (à l’extrémité nord du serre) qui a livré des renseignements précieux l’an dernier sur la vie des petits seigneurs ruraux de ce terroir.

 

Si vous souhaitez visiter le site et observer le travail des archéologues, il faut absolument éviter de les déranger et respecter les sols archéologiques. Ils seront ravis de communiquer leurs découvertes à des groupes organisés et à des moment qui ne perturbent pas le chantier.

 

Ainsi, la Maison cévenole organise des visites du chantier avec les archéologues les jeudis 11, 18 et 25 août. Rendez-vous à 15h30 à la Maison cévenole, 12 rue du Pont.Tarifs : 2 euros pour les adhérents de la Maison céenole et 5 euros pour les non-adhérents.

 

Nous vous demandons de vous inscrire la jeudi avant midi, pour organiser les groupes afin que chacun profite au mieux de la visite.

Nous vous conseillons des bonnes chaussures, un chapeau et de vous munir d’eau. Attention, la visite dure au moins 2 heures et les enfants trop jeunes risquent de se lasser .

 

En fin de campagne, l'archéologue Isabelle Commandré présentera une conférence sur le bilan des fouilles, le vendredi 26 août à 21h à St-Gervais..

 

 

 

 

photos ronan 159

Le serre de Neyran

 

 

100_8090.JPG

Vue aérienne du site médiéval de Neyran

 

P7201285-1 castrum neyra phota francis amansL'ancienne chapelle castrale et le clocher de Neyran

 

 

Oyez ! Oyez ! habitants de Saint Gervais et des villages voisins 

 

A l’occasion de cette nouvelle campagne de fouilles, vous pouvez signaler toute pierre taillée, sculptée ou gravée qui se trouverait dans les murs de votre maison, car les archéologues Isabelle et Franck aimeraient les photographier.

Le site de Neyran ayant été abandonné progressivement, toutes les « belles » pierres ont été récupérées et ont servi aux habitants du village ou des hameaux, pour leurs propres maisons. Il serait donc intéressant d’en retrouver pour mieux écrire l’histoire du lieu.

 

Merci d’avance pour vos recherches et signalements. Il est bien évident que les archéologues ne feront que les photographier et qu’ils n’ont pas l’intention de les récupérer !

Rédigé par lamaisoncevenole

Publié le 28 Juillet 2011

Une météo plus clémente que prévu a contribué à la réussite de la fête des vieux métiers, samedi 17 juillet. Une quarantaine d'exposants avaient investi la rue du Pont, la place du Quai et la rue de Castres (un record pour les organisteurs) dans une ambiance chaleureuse et musicale. 

 

A la fin du marché, les commerçants se disaient généralement satisfaits de leur journée malgré le passage le même jour du Tour de France et la crainte de la pluie qui ont écarté -à tort - nombre de visiteurs de la route de Saint-Gervais.

 

Il n'empêche, les démonstrations de fabrication de clous, cercles et piquets - ces vieux métiers qui étaient le thème de la fête ; la cource de cerceaux (fabriqués sur le champ par Jojo Martin), la ludothèque installée salle Moutou, les balades en calèche et l'orchestre occitan "les Graillous" ont ravi le public qui s'est rendu nombreux au musée de la Maison cévenole où sont exposées les oeuvres de Tuesday Anketell. Le soir, le repas-cabaret animé par la chanteuse Caroline a également rencontré un franc succès.

 

Un grand merci aux bénévoles qui se sont mobilisés pour la réussite de cette journée ! 

 

DSCN1357

  L'atelier du cerclier

 

 

DSCN1293

Les cloutiers à l'oeuvre 

 

 

DSCN1316

La production stakhanoviste de piquets a suscité l'adminration... 

 

 

DSCN1337

Des multiples usages des cercles de chataîgnier... prochaine discipline olympique ?

 

 

DSCN1369

La calèche d'Amor 

 

 

DSCN1375

 L'orchestre des Graillous a animé le marché toute la journée

 

DSCN1305

Beaucoup d'amateurs pour la tombola et le "peser du jambon"

Rédigé par lamaisoncevenole

Publié le 28 Juillet 2011

stage-pierres-seches-005.jpg"Un petit souvenir du stage des pierres sèches. Nous avons passé une journée formidable, tant au point de vue de la convivialité que de la gentillesse de tous les organisateurs et, bien sûr, des moniteurs. (...)
Encore un grand merci et à plus tard pour d'autres journées comme celle là, et aussi celle du pain qui était réussie !"

  Georges Bautte

 

stage-pierres-seches-007.jpg

Rédigé par lamaisoncevenole

Publié le 14 Juillet 2011

Douze personnes étaient au rendez-vous, samedi 9 juillet, pour visiter l'exploitation bio de Céline, dans le cadres des Rencontres 2011 du Pays Haut Languedoc et Vignobles .

 

En chP1010486emin, nous avons d'abord fait la découverte du site de Neyran (castrum, chapelle castrale et habitat seigneurial tardif). Que les personnes présentes connaissent le lieu ou non, c’est à chaque fois avec le même étonnement et le même plaisir que nous avons regardé et tenté de comprendre l’ensemble des traces qui sont inscrites dans le paysage depuis l’an mil.  

Le GR 653 nous a ensuite conduits à travers les taillis de châtaigniers vers le hameau de Mècle, puis nous sommes descendus vers la Mare et le terrain maraîcher. Céline nous a présenté l’exploitation de maraîchage bio qu’elle a créé il y a quatre ans et le poney qu’elle dresse pour le travail des champs nous a prouvé son savoir faire.

 

P1010474

Le repas, essentiellement composé de produits cueillis le matin même, a été l’occasion d’échanges variés et chaleureux. Ce n’est qu’à quinze heures trente que le groupe s’est décidé à continuer la randonnée à pied.  Le retour s’est effectué par l’ancienne voie ferrée et le bord de la Mare jusqu’à la chapelle Notre Dame de Lorette où quelques anecdotes sur l’histoire du lieu ont réjoui les participants.

 

Prochaines rencontres aux Jardins d’émeraude (le 31 juillet), à l’Arbre à pains (le 21 août)   et, de nouveau, au  Jardin de Céline (le 28 août)

 

Marie-Jo Franquart

Rédigé par lamaisoncevenole