Pour bien finir l'année

Publié le 8 Décembre 2011

Cette année encore, notre association organise le marché de Noël (samedi 17 et dimanche 18 décembre) alors que l'année s'achève dans un climat lugubre. Difficile de retenir du positif dans la série d'événements qui ont marqué 2011 : les révolutions arabes peut-être, les catastrophes naturelles, la crise, les scandales, une équipe de France de foot poussive, une autre de rugby traumatisée, la pluie de novembre...bref, pas vraiment de quoi rigoler. 

 

Dans cette époque de bouleversements historiques complexes et imbriqués dont notre société surinformée cherche assez vainement à prendre la mesure, nombreux sont les indignés qui espèrent un changement radical et profond en 2012 vers une plus grande justice sociale ; nombreux aussi sont les résignés tentés par le repli sur soi et les discours xénophobes... et ces extrêmes apparents ne sont pourtant pas incompatibles. Constatant le creusement des inégalités, l'accroissement de la précarité, beaucoup d'observateurs (des journalistes aux historiens en passant par les sociologues, démographes, économistes, politologues, anthropologues, philosophes...) soulignent le processus en cours de désintégration sociale, le renforcement des populismes et la menace d'explosion qui en résulte. La classe politique est la première accusée, dont la faillite est illustrée par l'épuisement dans les discours du beau concept de développement durable - on peut d'ailleurs préferer la version anglaise de sustainable development - au profit de mesures de gestion économique brutales et immédiates pour sauver un système qui pose de plus en plus question.

 

Le besoin de développement durable est pourtant plus que jamais d'actualité, notamment parce que sa formule "penser global agir local" suggère de réaliser un véritable projet de bien vivre ensemble qui s'applique à toutes les échelles. Heureusement, dans ce que l'on a pris l'habitude de nommer "les territoires", le concept est mis en pratique.

 

C'est en effet le credo de la Maison cévenole qui, parmi d'autres, agit modestement mais avec opiniâtreté depuis plus de trente-cinq ans en faveur d'une dynamique culturelle, sociale et économique locale. Entre toutes les actions mises en place, le marché de Noël est un moment important de l'année, parce qu'il apporte de la convivialité et qu'il active les circuits courts, essentiels pour le maintien et le développement des activités locales. 

 

 Aussi, pour vos cadeaux de Noël, abandonnez la folle idée de vous mêler un samedi après-midi à la bousculade frénétique au Polygone de Montpellier et rendez-vous plutôt à Saint-Gervais pour le

 

 

Marché de Noël !  (à suivre...)

 

Rédigé par lamaisoncevenole

Commenter cet article