Exposition de croix discoïdales à la Maison cévenole

Publié le 12 Avril 2012

croix-discoidale.JPGVingt-neuf  croix discoïdales trouvées

à Saint-Gervais-sur-Mare !

 

En 2004, André Favard fait l’inventaire des croix discoïdales de la commune de Saint-Gervais, dans un article qui a été publié dans le bulletin de la Société archéologique des hauts cantons de l’Hérault. Il en recense treize (dont deux qui ont disparu). Pour les protéger, la plupart sont scellées dans une des églises de la commune. Parmi toutes ces pierres, l'une a été trouvée sur le site de l’église ruinée de Saint-Laurent de Feyreyrolles qui s’effondre doucement au milieu des terrains bouleversés par l’exploitation minière  sur le Devois de Graissessac, situé entre cette commune et le hameau des Nières. François Granier, son inventeur, en a fait don pour la sceller dans l’église du hameau.

 

Lorsque, émus par la beauté du lieu et par l’effondrement de l’édifice millénaire, nous avons commencé la restauration de l’église, nous avons découvert une nouvelle croix dont la partie ronde était intacte et qui présentait deux faces différentes.

C’était le début d’une série de quinze trouvailles. Malheureusement ces petits vestiges ont été réemployés dans les murs de pierre sèche qui entourent le cimetière et pour cela cassés pour faire des moellons facilement utilisables.

 

L’inventaire des croix discoïdales de la commune de Saint Gervais compte maintenant 29 pièces attestées, dont l'une a été versé à la réserve archéologique du musée de Villemagne. Quatorze autres croix, trouvées aux abords du cimetière de Saint Laurent de Feyreyrolles, sont visibles au musée de la Maison cévenole.

 

 

Marie-Jo Francart-Marty  

 

Sources :

André Favard dans le bulletin de la S.A.H.H.C.H. n°27, 2004.

Robert Aussibal dans « Signalisations des sépultures et stèles discoïdales, actes du colloque de Carcassonne », 1989

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par lamaisoncevenole

Commenter cet article